Watching Notre Dame burn

french flag pastel

Notre Dame de Paris is on fire. The spire collapsed moments ago.

Like many people in France and worldwide, I’m watching the news unfold, the pictures getting tweeted, as I’m trying process what’s happening, and what it means. (How can I ever escape this need for meaning?)

It’s my worst nightmare, and it is happening.

As horrific as it is right now, in fairness the nightmare wasn’t necessarily about Notre Dame. In any building I enter, I’m terrified a fire will break out due to my negligence – or worse – due to an subconscious desire to destroy things and injure people… That’s my OCD, and it can prevent me from doing and enjoying anything, even the safety of my home, for months. Nowhere is safe anymore, when it’s particularly severe. So many vivid images of people crying out for help, encircled by flames – and I watch them, helpless, I watch them die, I watch the world disappear. It’s the stuff my days are made of. So I blink, real hard, to make it all go away. I say it aloud a few times. Like a magic formula. I ask someone to check after me. I ask my partner: ‘Did I switch off the gas?’
‘Yes you did.’
‘But did I really, really switch it off?’
‘You did.’
‘I’d better check though.’

I know it’s selfish, so terribly self-centered. A major monument of history is rapidly being destroyed under our eyes, under the now darker sky of Paris as times goes by, and I’m thinking about my own petty obsessions. My own debilitating guilt. To tell you the (ridiculous, I know) extent of my sense of guilt: I’m in Blois righ now, miles away from Paris, but I keep thinking I might well be responsible for part of it. Did I do anything bad today? Had any disrespectful thoughts? Was I offensive to anyone?

Some will be quick to point out that to feel guilty regarding anything linked to catholicism is hahaha so fitting. Please, pardon me as I’m not laughing.

Because you see, the fire seems, like in my worst nightmares, to have happened accidentally. One day, we’re likely to understand what has happened. From what I read online, it could be due to an accident linked to the current building works within the cathedral. There’s going to be guilt… Overwhelming guilt… And because people like to have someone to blame, some will probably say some very nasty stuff on Twitter, because they have nothing better to do… I’m thinking about that person, these people, anyone, who’s going to have to struggle with it. Who’s already watching this on their screen, the live destruction of one of France’s most famous landmarks, thinking: ‘Oh god oh god oh god I know it’s me! I shouldn’t have let this [fill as appropriate] on…’

Yes I’m hoping no one will be injured in any way. But I’m also hoping, just as much, that these people who’ve been working on the site are going to get support and help. Flames and guilt can be equally destructive.

Just like every day, with my brain squeaking from its very own inferno, all I can do is pray.

Please protect the people.
Please protect the people.
Please. Protect. The people.


Voir brûler Notre Dame

Top

Notre Dame de Paris brûle. Le flèche s’est effondrée il y a peu.

Comme beaucoup de gens en France et à l’étranger, je regarder les infos arriver, les photos se succéder sur Twitter, pendant que je tente de comprendre ce qui est en train de se passer, ce que ça signifie. (Comment sortir de ce besoin incessant de signification?)

C’est mon pire cauchemar, et il est en train de se réaliser.

Aussi abominable que cela soit maintenant, pour être honnête ce cauchemar n’est pas nécessairement lié à Notre Dame. Dans chaque bâtiment où j’entre, j’ai peur qu’un incendie se déclare suite à ma négligence, voire pire, à mon désir inconscient de détruire des choses et de blesser des gens… Ce sont mes TOC, et ils peuvent m’empêcher de faire ou d’apprécier quoi que ce soit, même dans en sécurité chez moi, des mois durant. Je ne me sens plus en sécurité nulle part, quand les troubles sont particulièrement aigus. Toutes ces images, tellement réelles, de gens criant à l’aide, encerclés par les flammes, et je les regarde mourir, je regarde le monde disparaître. C’est de cette étoffe-là que sont faits mes jours. Alors je cligne des yeux très fort, pour que tout s’en aille. Je le dis à voix haute plusieurs fois. Comme une formule magique. Je demande à quelqu’un de vérifier derrière moi. Je demande à mon compagnon: “Est-ce que j’ai bien fermé le gaz?
– Oui, tu l’as fermé.
– Mais est-ce que je l’ai vraiment fermé?
– Oui.
– Je devrais sûrement aller vérifier.”

Je sais comme c’est égoïste et terriblement nombriliste. Un monument majeur de l’histoire est en train d’être rapidement détruit sous nos yeux, sous le ciel maintenant assombri de Paris alors que les heures avancent, et je pense à mes petites obsessions personnelles. Pour vous dire le niveau (ridicule, je sais) de mon sentiment de culpabilité: je suis actuellement à Blois, donc à des kilomètres de Paris, mais je n’arrête pas de penser que j’en suis peut-être responsable au moins en partie: est-ce que j’ai fait quelque chose de mal aujourd’hui? Eu des pensées irrespectueuses? Est-ce que j’ai heurté quelqu’un?

Certains n’hésiteront pas à me faire rapidement remarquer que se sentir coupable pour quelque chose en lien avec le catholicisme est hahaha tellement drôle. Pardon si je ne rigole pas, là.

Parce que voyez-vous, cet incendie semble, comme dans mes pires cauchemars, être d’origine accidentelle. Un jour, on comprendra sûrement ce qui s’est passé. De ce que je lis sur Internet, ça pourrait être du à un accident lié aux travaux actuels dans les combles de la cathédrale. Il y aura des gens qui se sentiront coupable… Une culpabilité écrasante… Et parce que les gens aiment avoir quelqu’un à blâmer, certains diront certainement des choses atroces sur Twitter, puisqu’ils n’ont rien de mieux à faire… Je pense à cette personne, à ces gens, quels qu’ils soient, qui vont avoir à y faire face. À ce quelqu’un qui regarde en ce moment même les infos sur son écran, la retransmission en direct de la destruction d’un des plus importants monuments de Paris, en pensant: “oh mon dieu oh mon dieu oh mon dieu, je sais que c’est moi! Je n’aurais pas dû laisser [remplissez à votre guise] allumé…”

Oui, j’espère que personne ne sera blessé, d’aucune façon. Mais j’espère aussi, j’espère tout autant, que les gens qui ont travaillé sur le site seront soutenus et pris en charge. Les flammes et la culpabilité peuvent détruire autant.

Comme tous les jours, mon cerveau grinçant de son propre enfer, tout ce que je peux faire, c’est prier.

Je vous en prie protégez-les.
Je vous en prie protégez-les.
Je vous en prie. Protégez. Les…

Top

Advertisements